RENFORCEMENT DE L'ÉTAT DE DROIT AU BÉNIN : LE RAPPORT FINAL D'ÉVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU PNDSJ VALIDÉ

Le Ministère de la Justice et de la Législation (Mjl) a organisé ce jour, vendredi 09 octobre 2020, un atelier de validation du rapport final d’évaluation de la mise en œuvre du Programme national de développement du secteur de la justice (Pndsj). Ces assises ont eu pour cadre le Centre de documentation et d’information juridique (Cdij) à Cotonou.

Cette évaluation, initiée aux termes de la mise en œuvre de sa première phase, vise à mesurer les progrès accomplis vers la réalisation des résultats escomptés, à tirer des enseignements de sa mise en œuvre et à capitaliser les bonnes pratiques en vue d’améliorer la formulation et la mise en œuvre de la prochaine phase du programme sur le quinquennat 2021-2025. Elle fait suite à la prè-validation du rapport provisoire d’évaluation tenue du 28 et 29 septembre 2020 à Possotomè. Elle servira de cadre pour fournir les preuves de la contribution du programme à la réalisation des objectifs du pilier 1 « consolider la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance «  du Programme d’actions du gouvernement (Pag).
Au cours de ces assises présidées par le Secrétaire général du Ministère de la justice, Badirou Lawani, les participants ont eu droit à des présentations sur les résultats de l’évaluation relatifs aux critères de pertinence, de cohérence, d’appropriation, d’efficacité et d’efficience d’une part mais aussi à des présentations des résultats de l’évaluation relatifs aux critères et aux effets induits au critère de durabilité et aux aspects transversaux d’autre part.
A en croire la Directrice de la programmation et de la prospective, Arlette Hounsou, le Programme national de développement du secteur de la justice (Pndsj) répond à l’ambition d’avoir au plan national, un cadre de référentiel sectoriel et consensuel aux acteurs et des décideurs du développement du Bénin. « Le Pndsj est presque en fin de phase de mise en œuvre et il importe de procéder à son évaluation en vue de mesurer les progrès réalisés vers l’atteinte des résultats », a-t-il ajouté. Par ailleurs, la Dpp a précisé que l’évaluation du Pndsj a consisté au recrutement de deux experts consultants mobilisés grâce à l’appui de l’Union Européenne à travers le Projet d’appui à la justice (Paj).
Ouvrant les travaux, la Directrice de Cabinet du Ministre de la Justice et de la Législation, Aleyya Gouda Baco a laissé entendre que le Pndsj est mis en œuvre pour renforcer l’indépendance et l'intégrité de la justice et garantir de tous une justice de qualité. « Il vise également à améliorer la performance et l’efficacité de l’administration du secteur de la justice », a-t-elle précisé. Pour sa part, la Directrice de cabinet Aleyya Gouda Baco a invité les participants à des échanges fructueux en vue de l’atteinte des objectifs fixés avant de déclarer ouvert l'atelier de validation dudit rapport.

PFCOM.DIR.COM/PR-MJL

Quelques photos de la séance

 


Retour